lundi 27 septembre 2021

Fondation Cigref / programme de recherche ISD (2009 - 2012) : archives de commentaires

Le présent billet représente nos commentaires déposés au fil de l'eau sur le site ouvert par la Fondation Cigref pour soutenir les travaux du programme de recherche international Information Systems Dynamics ISD (2009 - 2012).

Sur les archives du site, les commentaires sont tous datés du 8 mars 2012 : cet horodatage est probablement du à l'archivage du site lors de la clôture du programme ISD en  2012.

Nous remercions sincèrement le CIGREF pour la conservation de ces commentaires.

Après ISD, nos échanges adressant l'évolution des systèmes d'information des grandes entreprises avec le CIGREF se sont développés, notamment avec notre participation  à la session 2013-2014 du cycle de formation  INHESJ / Cigref "Sécurité des usages numériques" et à la corédaction d'un des trois rapports des auditeurs [a]. 

Ces travaux ont permis d'énoncer notamment l'opportunité de créer un emploi métier de "responsable des usages numériques".

[a] Sécurité des objets connectés, Mme Sabrina Feng, MM. Jean-Marc Cerles, M. Hervé Dalmas, Tru Dô-Khac,  Boris Paulin,Cigref - INHESJ, 2014.
Publications Sécurité des usages numériques Cigref INHESJ, Cigref

Commentaires

Mars 2010

Outre la mémoire vivante de 130 entreprises, il existe une mémoire écrite précieuse pour le chercheur/consultant : c’est le fond documentaire qui est constitué par les publications du CIGREF. Ce fond, accessible à tous via le site CIGREF, retrace depuis 1998 la voix des directeurs des systèmes d’information d’entreprise (DSI).

C’est cette mémoire qui, rapprochée avec des échanges avec les DSI du CIGREF et confrontée aux travaux menés lors des deux ateliers d’ISD et du colloque international du 24 septembre, a été le ferment d’une thèse originale sur une mutation possible d’un modèle de management largement pratiqué depuis 20 ans dans l’écosystème des systèmes d’information pour entreprise.

Ce modèle dit « MOA-MOE » détaille les rôles à tenir entre un utilisateur de systèmes d’information (SI) désigné par « Maîtrise d’ouvrage » et un prestataire de SI désigné par « Maîtrise d’œuvre ». Ainsi, pour un SI interne, il identifie la MOA à une direction métier et la MOE à la direction SI, et pour un SI externalisé, la MOA à l’entreprise cliente et la MOE au fournisseur.

La thèse évoque dans un premier temps les origines probables du modèle qu’elle fait remonter à 1985, puis revient sur ses limites en partant de l’analyse de deux études du CIGREF réalisées en 2003 [1] et 2009 [2] , et enfin avance une mutation du modèle qu’elle stylise par une formulation algébrique inédite.


[1]« Parties prenantes du système d’information : pour un nouveau regard sur la maîtrise d’œuvre et la maîtrise d’ouvrage », CIGREF, 2003.
[2] « L’information : prochain défi pour les entreprises », CIGREF – Capgemini Consulting, 2009. 

Mars 2010

Information Systems Dynamics (ISD) est un appel ambitieux à la co-innovation et la co-production par l’ensemble des acteurs de l’écosystème des technologies de l’information.
Les deux ateliers et le colloque international ouverts et offerts en 2009 aux acteurs indifféremment de leur taille et activité économiques sont des actions exemplaires de l’esprit d’ISD pour « casser les frontières ».
Ce sont cet esprit et l’agenda de ces événements qui ont largement inspiré l’amorçage de The Archilogy Institute, une communauté de connaissances « créative et ouverte » adressant les dynamiques entre l’entreprise, les écosystèmes, les usages des technologies d’information et les pratiques en propriété intellectuelle.

 

Septembre 2010

 La résurgence de la Chine pose un défi aux économies occidentales et tout particulièrement à la France. Face à des volumes plus grands de plusieurs ordres de grandeur et une capacité d’innovation qui sera comparable voire supérieure aux USA dans les cinq années à venir, quelles opportunités, quelles menaces, quelles stratégies adopter ?
Dans ce contexte inédit pour la génération actuelle de managers aux commandes, ISD a été bien inspiré d’inviter un aréopage de futurs managers à venir s’exprimer.

Parmi eux, Fabien Bénard a exprimé au détour d’une question son attirance et intérêt pour Linux.
Cette évocation porte à la fois une invitation aux pays occidentaux et un avertissement à la Chine.
L’invitation adresse directement les nouvelles formes d’innovation ouverte (open source, creative commons) qui repose sur un idéal de propriété intellectuelle équilibrée, se situant entre protection et partage.
Moins immédiat, l’avertissement résulte d’une mise en perspective avec l’intervention du Pr Guo Xunhua et le Pr Carl Dahlman. Une innovation ouverte ne peut réussir sans une gouvernance et dès lors, une tradition de management autoritaire sans mécanismes réels de gouvernance peut être une faiblesse.
L’évocation de Fabien Bénard trouve un fort écho dans la mission et le fonctionnement de The Archilogy Institute, une communauté « créative et ouverte » cumulant les avantages certains de l’Opensource, Wikipedia et du Cloud Computing pour adresser la gouvernance des systèmes d’information et de l’innovation et plus largement celle des écosystèmes.

 

Septembre 2011

L’analogie avec les sciences physiques est intéressante.
Sur le plan sémantique, il convient de classer les forces (ex : interactions fortes/faibles en physique de la matière).
Sur le plan méthodologique, on peut imaginer une théorie et réaliser des expériences pour la provoquer : c’est la fameuse démarche expérimentale des scientifiques.

Pour nous, le numérique d’entreprise naîtra de la rencontre ses systèmes d’information et de la propriété intellectuelle.
L’expérience ? L’Institut d’Archilogie, une communauté professionnelle de connaissances où les membres ne sont pas liés par une adhésion à une personne morale à laquelle ils concèdent leur propriété intellectuelle, mais sont liés par des contrats unilatéraux de concession de droits (en l’occurrence, les contrats Creative Commons).
Les retombées ? A vous de faire votre propre opinion. 

 

Février 2012

 Un observateur du parcours du programme ISD notera le lot 10 intitulé « Droit de propriété intellectuelle et réglementation » .
Pour éclairer le design d’une entreprise à l’horizon 2010, il convient de prospecter sur des évolutions réglementaires à venir.
Néanmoins on peut observer d’ores et déjà sur le terrain quelques révolutions mais à contexte réglementaire inchangé.

Ils ont pour nom « open innovation », « open data », « open source », « Creative Commons », licences Libres Savoirs ParisTech, …

L’innovation, source d’emploi et de croissance, viendra d’abord des usages, y compris ceux de la propriété intellectuelle.
C’est dans cette vision qu’a été créé en 2008 au sein de l’Association des anciens élèves de l’Ecole Polytechnique ParisTech « X Propriété Intellectuelle » un groupe professionnel rassemblant des usagers de la propriété intellectuelle : chefs d’entreprise, inventeur, directeur de recherche, professeur, directeur de systèmes d’information, chercheur, entrepreneur, étudiant, auteur, développeur logiciel, comédien, doctorant, mais également quelques spécialistes du droit de la propriété intellectuelle : conseil en PI, avocat, examinateur de brevet, consultant en innovation,…

Pourquoi 2008 ? On se souvient que c’est l’année des débats autour de l’hadopi qui avait clivé la France en deux et également celle de l’élection du Président Obama dont l’équipe de campagne avait étonné les observateurs de l’économie de la connaissance en mettant le site de campagne sous Creative Commons au lieu du traditionnel Copyright.

Et pour ceux qui suivent les travaux du Cigref, c’est l’apparition dans les éléments de langage de la distinction entre la valeur des usages et la valeur patrimoniale (« L’information : prochain défi pour les entreprises Pratiques de création de valeur par les SI et leur usage » – CIGREF Capgemini Consulting, 2009)


[1]  La mémoire vivante de 130 grandes entreprises…, 8 mars 2010, Fondation CIGREF
[2]  A l’aune du Programme International de Recherche ISD…, 29 mars 2010, Fondation CIGREF 
[3] Le 2ème colloque de la Fondation CIGREF consacré à l’innovation numérique au service de la transformation des entreprises, 29 septembre 2010 par Fondation CIGREF
[3] Les nouveaux « champs de force » de l’entreprise numérique, 6 septembre 2011, Fondation CIGREF
[4] ISD, les appels à projets de la Vague C sont lancés ! 6 février 2012, Fondation CIGREF